Ecologique, durable et esthétique, le vernis anti-salissure est une alternative innovante à l’antifouling pour les voiliers de course. Extrêmement lisse, il agit comme un anti-adhésif et se nettoie à l’éponge. Appliqué sur une peinture, ce vernis transparent autorise toutes les décorations de coque possibles !

Vernis anti-salissure : un anti-adhésif très performant

Un vernis anti-salissure est un revêtement au pouvoir anti-adhésif très puissant qui empêche les organismes animaux et végétaux de se fixer sur la coque. Il s’agit d’un produit à la structure moléculaire très fermée dont la formule, encore peu utilisée dans le nautisme, est par exemple utilisée dans les vernis anti-graffitis. Le vernis anti-salissure est tellement lisse que rien n’y s’accroche, à condition que le bateau ne reste pas longtemps immobile. Et si rien n’adhère à la coque du moment qu’on la nettoie régulièrement, il va sans dire que le vernis anti-salissure favorise la glisse du bateau et améliore ses performances. Ce revêtement est donc parfaitement adapté aux voiliers de course qui sont régulièrement mis à terre ou nettoyés à flot à l’éponge.

nautimor-cultisol-2

 

Une alternative économique et écologique à l’antifouling

Le vernis anti-salissure est un produit neutre qui ne contient aucun biocide. Finis les états d’âme quand il faut caréner à flot dans le port (ce qui, cela dit en passant, est officiellement interdit) ! Contrairement aux antifoulings classiques, le nettoyage ne libère pas de particules polluantes (à ce titre, les antifoulings érodables détiennent la palme du geste anti-écologique). Seul le biofilm, c’est-à-dire le film gras qui se forme sur la coque, est retiré : le vernis anti-salissure est en effet un revêtement extrêmement dur. Sa longévité est son autre atout : résistant aux UV et à l’abrasion, c’est un produit durable. Aujourd’hui, nous n’avons pas encore assez de recul pour connaître sa durée de vie mais les coques traitées il y a 3-4 ans sont encore en parfait état. L’application d’un vernis anti-salissure est donc une solution économique : au bout de deux ans, le coût du chantier est déjà amorti par rapport aux frais qu’impliquent un carénage annuel.

Un vernis transparent : votre coque va en voir de toutes les couleurs !

Aux avantages économiques et écologiques s’ajoute la possibilité de réaliser une peinture de coque sous la flottaison. Le vernis anti-salissure est totalement transparent. Il est compatible avec toutes les couleurs de peinture polyuréthane, ce qui offre une totale liberté en termes de décoration de coque. Un premier vernis classique est appliqué sur l’ensemble de la peinture. Le vernis anti-salissure est appliqué dans un second temps, uniquement sous la flottaison. Très technique, l’application au pistolet demande un savoir-faire professionnel (maîtrise de la température, de l’hygrométrie, de la dilution etc .). En France, le procédé a été testé et validé par le chantier Nauty’Mor à Hennebont (Morbihan), géré par le coureur Davy Beaudart. Ce dernier a lui-même appliqué le vernis sur son Mini 6.50 Cultisol. Le Mini 6.50 Netwerk de Jonas Gerckens est le 3ème bateau a avoir bénéficié de cette technique. A qui le tour ?

nautimor-cultisol

nautimor-netwerk-2

0