Les anneaux à friction

Ces dernières années, les anneaux à friction ont envahi les ponts des bateaux de course. Économiques, ils se sont rapidement démocratisés au monde de la plaisance. Poids, résistance, performance : Ino-Rope compare leurs caractéristiques techniques à celles des poulies pour vous aider à choisir la bonne pièce d’accastillage.

Le poids, un argument qui pèse

Dossier anneaux à friction - Anneau vs. poulie

Le principal avantage d’un anneau à friction est son rapport poids/résistance exceptionnel : un anneau à friction est environ 10 fois plus léger qu’une poulie ! Un anneau qui pèse 12 grammes offre une charge de rupture de 1,6 tonne. Une poulie d’une résistance équivalente pèse environ 100 grammes. Bien que la charge de travail d’un anneau à friction soit beaucoup plus importante que celle d’une poulie, cette dernière est largement plus performante en termes de friction. Parce qu’une poulie est un réa en rotation autour d’un axe (transmission d’un mouvement), les frottements sont minimes comparés à ceux subis par un cordage qui passe dans un anneau à friction. Pour un cordage faisant un aller-retour à 180° dans un anneau (palan à deux brins), la perte de charge est d’environ 45% ! A titre de comparaison, une poulie à roulements à billes en céramique (le must), à roulements à billes classique et une poulie à friction standard entraîneraient respectivement une perte de charge de 2%, 5% et 10%.

P

Un excellent rapport poids/résistance : l’anneau à friction est 10 fois plus léger qu’une poulie, à charge de rupture égale.

O

La performance d’un anneau à friction est inférieure à celle d’une poulie : les frottements entraînent une perte de charge d’environ 45%.

L’anneau à friction existe depuis des lustres : à bord des vieux gréements, on l’appelle « margouillet ». On n’a rien inventé, seuls les matériaux ont évolué !

C’est lisse, ça glisse…

Dossier anneaux à friction - Traitements de surface

Comparé à une poulie, l’anneau à friction a l’avantage d’être plus léger mais également beaucoup plus abordable. S’il est 10 fois plus léger qu’une poulie de même résistance, il est aussi 10 fois moins cher ! Son coût de fabrication est en effet très bas. Mais attention, tous les anneaux ne se valent pas : plus le métal est lisse et dur, moins les frottements sont importants. La performance et la durée de vie d’un anneau à friction dépendent en effet de la qualité de l’anodisation. L’anodisation est un traitement électrolytique qui dépose une couche protectrice sur l’aluminium. L’anneau est plongé dans un bain acide dans lequel on fait passer un courant électrique qui génère un dépôt d’alumine. Ce dépôt forme une barrière protectrice contre la corrosion et augmente la dureté du métal. Sachant que la qualité de l’anodisation constitue quasiment la moitié du prix de l’anneau, ne choisissez pas les plus économiques si vous recherchez la performance.

P

Une pièce d’accastillage accessible : l’anneau à friction est 10 fois moins cher qu’une poulie, à charge de rupture égale.

O

Les anneaux à friction les plus économiques offrent des performances limitées.

Les anneaux à friction, c’est comme les bijoux : il faut que ça brille ! La différence de qualité se repère à la brillance de l’état de surface.

La bonne gaine pour optimiser les performances

Dossier anneaux à friction - le Dyneema c'est mieux

Dans le cas d’un palan à deux brins (aller-retour à 180° dans un anneau à friction), la perte de charge due aux frottements est d’environ 45%. Ces mesures, réalisées suite à une série de tests sur notre banc de traction, ont été obtenues avec un cordage en polyester. Cette perte serait sensiblement inférieure avec un cordage en Dyneema ® et supérieure avec du Kevlar ®. En plus de choisir des anneaux à friction haut de gamme (anodisation de qualité), on peut donc limiter les frottements en utilisant un cordage dont les fibres ont des propriétés glissantes. A ce titre, évitez les cordages contenant des aramides (Kevlar ®, Technora ®), dont le coefficient de friction élevé diminue les performances de l’anneau à friction. Ces fibres sont souvent employées dans la fabrication des gaines, leur excellente résistance à la chaleur et à l’abrasion protégeant efficacement les cordages de l’usure. A l’inverse, le polyéthylène haut module, couramment appelé Dyneema ® ou Spectra ®, est idéal pour monter des palans avec des anneaux à friction, car cette fibre est particulièrement lisse et glissante.

P

Le polyéthylène haut module (Dyneema ®, Spectra ®) est la fibre idéale pour les anneaux à friction car elle est très glissante.

O

Les gaines contenant des aramides (Kevlar®, Technora®) sont très solides mais diminuent les performances de l’anneau à cause de leur fort coefficient de friction.

Les aramides (de couleur jaune ou noire) rougissent sous la flamme en se consumant. La Dyneema® s’évase et dégage une odeur de cire. Le polyester fond, se rétracte et noircit.

Dévier ou régler, telle est la question !

Dossier anneaux à friction - Bout dehors

A cause des frottements, le meilleur des anneaux à friction, utilisé avec le Dyneema ® le plus glissant, ne sera jamais plus performant qu’une poulie de base. Même si les anneaux à friction sont plus légers, plus résistants (fortes charges de travail) et plus économiques, ils ne peuvent pas remplacer toutes les poulies. Ils ne sont pas adaptés aux palans nécessitant un réglage fréquent (écoute de grand-voile, bastaques…), la perte de charge due à la friction étant alors beaucoup trop importante (environ 45% à chaque passage dans un anneau). Il est conseillé de ne les utiliser que pour des charges statiques, c’est-à-dire quand on a besoin de dévier un cordage qu’on règle rarement une fois qu’il est en tension. L’amure d’un spi asymétrique, qu’on étarque hors charge avant d’envoyer le spi, est un bon exemple de charge statique.

P

Léger, résistant et économique, l’anneau à friction peut remplacer une poulie pour toutes les charges statiques (amure de spi asymétrique, bosses de ris).

O

Les anneaux à friction ne sont pas adaptés aux manœuvres nécessitant un réglage fréquent (palans d’écoute de grand-voile, bastaques).

En course comme en croisière, pensez à emporter des anneaux à friction de différentes tailles : en cas de casse, ils sont très pratiques pour remplacer une poulie !

0