Ino-Block : de l’âge de fer à l’âge du textile

 

Anneaux à friction, poulies « classiques » : et après ?

 

Bien avant la poulie Ino-Block, au début des années 2000, les extra-terrestres poulie avec des anneaux à friction envahissent le marché. Très abordables et d’un excellent rapport poids/résistance, ils font rapidement fureur. Mais un anneau à friction n’arrive pas à la cheville d’une poulie côté performance. En effet, un réa en rotation autour d’un axe est forcément plus efficace !

Comment fonctionne la poulie Ino-Block ?

Pour un cordage faisant un aller-retour à 180° dans un anneau (soit un palan à deux brins), la perte de charge est d’environ 45% contre 5% pour une poulie à roulements à billes. Il semblerait que les anneaux à frictions ne conviennent donc qu’aux renvois et aux charges statiques ou nécessitant peu de réglages. En effet, bien plus performantes et très diffusées, les poulies à roulements à billes sont cependant loin d’être parfaites (même les modèles haut de gamme). Les billes s’usent rapidement et leur remplacement est contraignant. Sans parler de la corrosion des pièces métalliques, inévitable en mer. Et à l’ère où les ba-teaux s’allègent de plus en plus (ah, le diktat des régimes !), leur poids et leur encombrement importants sont de plus en plus pénalisants. Bref, il était grand temps d’innover !

 

La poulie à axe textile Ino-Block face aux poulies à roulement à billes :

 

Face à ce constat, le bureau d’études Ino-Rope a développé un concept de poulie 100% innovant (et breveté !).  En bref, nous avons intégré les atouts de l’anneau à friction, l’efficacité des poulies et les qualités d’une fibre textile high-tech : le Dyneema ®. Par ailleurs, L’Ino-Block est la première poulie à axe textile du marché. L’axe en Dyneema ® est extrêmement léger et résistant, pour une fiabilité maximale !

 

Une erreur de s’en priver

La poulie Ino-Block offre d’excellentes performances grâce à une friction minimale entre l’axe en Dyneema ® (très glissant) et le réa en aluminium anodisé de haute qualité (traitement de surface, forme et poids optimisés). Et contrairement à une poulie à roulement à billes, l’efficacité de l’Ino-Block augmente avec la charge (cf. graphique). Après la phase de rodage, l’axe en Dyneema ® se polit et devient encore plus glissant : comme le vin, l’Ino-Block se bonifie avec le temps ! L’Ino-Block, qui ne compte que cinq pièces, s’appuie sur un concept ultra-simple. En effet, elle met en œuvre des matériaux conçus pour durer (pas de corrosion, rinçage comme seul entretien). Le tout fabriqué en Bretagne par notre équipe de druides mateloteurs professionnels.

 

La poulie à axe textile Ino-Block est aussi performante qu’une poulie classique à roulement à billes mais elle est franchement plus légère, plus compacte et beaucoup plus fiable ! Et ce pour longtemps et avec un entretien minimum !

 

La gamme de poulies Ino-Block

 

La gamme Ino-Block couvre tout type de charges et la poulie à axe textile, produite en série, est déclinée en trois modèles pour s’adapter à toutes les applications : poulie « classique » (Ino-Block), poulie ouvrante (Ino-Snatch-Block) et terminaison de câble textile (Ino-Ending). La poulie à axe textile Ino-Block est d’ailleurs, un concept validé par les coureurs au large qui l’ont éprouvée dans des conditions de navigation les plus extrêmes (même pas peur !). En effet, d’une résistance à toute épreuve et d’une légèreté incomparable, l’Ino-Block exploite tout le potentiel des fibres high-tech (Dyneema ®). C’est en d’autres termes, un gage de fiabilité et de performance. L’âge de fer est terminé, entrons sans plus attendre dans celui du textile !

Le Dyneema ® sans accroc !

 

Grâce à son coefficient de friction très faible, le Dyneema ® (nom commercial du polyéthylène haut module) est une fibre qui résiste très bien au ragage : tout lui glisse dessus ! C’est pour ainsi dire une excellente gaine pour les drisses en tête de mât. Mais comme toute fibre textile, elle n’apprécie guère d’être cisaillée. Et puisque l’accastillage textile doit encore cohabiter avec le métal à bord des bateaux, n’oubliez pas de respecter deux règles d’or pour éliminer les risques de ragage. L’état de surface de l’accastillage en inox (pontet par exemple) recevant les accroches textiles doit être impeccablement lisse. Attention également aux angles saillants ! Pour conclure, si vous arrondissez les angles et que vous restez polis, il n’y aura pas d’accrocs !

Vous serez peut-être intéressé par :

0