Sélectionner une page
Livraison offerte des 79 € (France metropolitaine) | -10% premiere commande
Free delivery from 79 € purchase (Metropolitan France) -10% off your first order

GUIDE D’ACHAT AMARRES 2/4

Amarres : nombre, longueur et diamètre

L’amarrage est une discipline qu’aucun plaisancier ne devrait négliger, non pas pour son bien-être mais pour celui de son bateau ! Selon le type d’amarrage que vous pratiquez (le long d’un quai, d’un catway, sur pendille etc.), nous vous conseillons sur le nombre, la longueur et le diamètre d’amarres.

 

 

Amarres : combien et quelle longueur ?

Concernant les aussières, il y a clairement deux écoles ! La première, où le moindre coffre du bateau déborde de bosses d’amarrage en tous genres, du vieux tronçon d’amarre de diamètre 32 raide comme la justice à la bobine emmêlée de filin qui serait plus utile pour larder les paupiettes. La seconde, où le minimalisme règne en maître (en tyran ?) à bord, pour des raisons d’économie de poids notamment. Au minimum, il vous faut :

 

  • deux pointes ou trois si le bateau est amarré à un catway (dans ce cas il y a deux pointes avant). Les pointes doivent faire environ la longueur de votre bateau.
  • deux gardes, une garde avant (ou « descendante ») pour ne pas avancer et une garde arrière (ou « montante”) pour ne pas reculer). La longueur des gardes est égale à une fois et demi celle de de votre bateau.

 

Pour vous amarrer le long d’un quai, vous avez besoin de deux pointes, deux gardes et éventuellement d’une traversière.

Pour vous amarrer le long d’un quai, vous avez besoin de deux pointes, deux gardes et éventuellement d’une traversière.

Mais des amarres supplémentaires ou plus longues ne sont jamais de trop ! Mieux vaut être équipé pour s’adapter à toutes les situations : amarrage le long d’un quai, d’un catway, sur pendille (cf. schéma ci-dessous), échouage le long d’un quai (cf. schéma ci-dessous), amarrage à un coffre au mouillage etc.

Une amarre assez courte est également très pratique en guise de traversière (cf. schéma plus haut) pour maintenir le bateau proche du quai le temps de l’amarrer proprement.

Si vous êtes amené à pratiquer l’échouage le long d’un quai, prévoyez de très longues amarres pour encaisser le marnage et frappez-les sur des taquets suffisamment éloignés de l’avant et de l’arrière du bateau (la tension des amarres varie moins entre la pleine mer et la basse mer).

Si vous êtes amené à pratiquer l’échouage le long d’un quai, prévoyez de très longues amarres pour encaisser le marnage et frappez-les sur des taquets suffisamment éloignés de l’avant et de l’arrière du bateau (la tension des amarres varie moins entre la pleine mer et la basse mer).

En Méditerranée, l’amarrage se fait souvent sur pendille. Il vous faut alors quatre pointes arrière que vous croisez. Tendez bien la pendille à l’avant pour ne pas taper le quai : frappez directement le câblot du port sur un taquet ou, s’il est équipé d’un œil, passez une de vos amarres dedans pour éviter de salir votre pont.

En Méditerranée, l’amarrage se fait souvent sur pendille. Il vous faut alors quatre pointes arrière que vous croisez. Tendez bien la pendille à l’avant pour ne pas taper le quai : frappez directement le câblot du port sur un taquet ou, s’il est équipé d’un œil, passez une de vos amarres dedans pour éviter de salir votre pont.

Quel diamètre choisir ?

Reste à savoir quel diamètre choisir. Il existe une règle obscure qui vous parlera peut-être : prenez la longueur de votre yacht (en mètres) à laquelle vous additionnez le chiffre quatre. Le résultat, transposé en millimètres, donne le diamètre du cordage : 10 (longueur du bateau en mètres) + 4 = 14 mm.

Cette estimation ne tient évidemment pas compte des spécifiés du cordage (matériaux, structure) et du bateau (poids, fardage). N’hésitez donc pas à vous pencher sur la fiche technique de chaque amarre pour connaître sa résistance. La taille de vos taquets peut aussi vous donner un bon indice du juste diamètre.

GUIDE D’ACHAT 2/4 Amarres : nombre, longueur et diamètre
Livre matelotage Ino-Rope

Vous êtes très nombreux à suivre nos tutoriels de matelotage sur notre blog. Vous êtes également très nombreux à nous solliciter pour des questions techniques sur les matériaux, les structures des cordages, les accroches textiles etc. Bonne nouvelle ! Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans le guide Matelotage moderne & nœuds marins, publié en partenariat avec Voile Magazine.